CRISPATION DE LA SITUATION.

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche (JDD), le président français Emmanuel Macron menace de retirer les troupes françaises du Mali. Il estime que son pays  n’a pas vocation à rester “aux côtés d’un pays où il n’y a plus de légitimité démocratique ni de transition “. Il précise qu’il avait affirmé au président malien Bah N’Daw les propos suivants:”l’islamisme radical au Mali avec nos soldats sur place ? Jamais de la vie !’ Il y a aujourd’hui cette tentation au Mali. Mais si cela va dans ce sens, je me retirerai”. Rajoutant:”je suis resté à la demande des Etats, parce que je pensais que la sortie était un point de déstabilisation. Mais la question se pose, et nous n’avons pas vocation à rester éternellement là-bas”.
Par ailleurs, une attaque attribuée aux jihadistes dans la nuit du samedi 29 mai au dimanche 30 mai orchestrée dans le sud du Mali (localité de Bougouni) a fait cinq victimes, un policier et quatre civils.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *